CPI: Le jour où Gbagbo a été ‘’roulé dans la farine’’

Si les révélations de Mangou s’avèrent exactes, c’est aussi l’accomplissement d’une prophétie du défunt général Guéi Robert, tué aux premières heures de l’insurrection militaro-civile par des hommes de l’ancien Président Laurent Gbagbo.

Tel est pris qui croyait prendre. C’est la leçon que l’on peut tirer du témoignage de l’ancien chef d’état-major des Forces de défense et de sécurité, Philippe Mangou. Selon cet ancien officier général, l’ancien Président, Laurent Gbagbo, grand roublard de son état, s’est fait avoir par le commandant Koné Zakaria, officier issu des Forces armées de Côte d’Ivoire.

Reprenons ensemble ce passage de l’ancien Cema : « Le 10 décembre, le Président m’appelle et me demande de venir le voir à son bureau. Je le trouve débout avec Tagro et il me dit :’’ Tagro revient d’une mission au Togo où il a rencontré Koné Zacharia. Après discussions, Koné Zacharia a dit qu’il était d’accord, pour 500 millions de FCfa, pour déstabiliser les forces à l’Est du pays.’’ Surpris, j’ai dit :’’ Mais si vous avez cet argent, donnez-nous le’’. J’ai ensuite dit au Président :’’ Je m’excuse, mais je n’ai pas de carte sous les yeux pour dire par où Koné Zacharia pouvait commencer.’’ Tagro me remet le numéro de Koné Zacharia. Je descends et je suis rejoint par un monsieur d’une cinquantaine d’années. Il me dit que c’est lui qui a mis en contact Tagro et Zacharia et que ce dernier est ok pour travailler avec IB. Je parle avec Koné Zacharia qui me dit :’’ J’attends l’argent pour commencer le travail, y a eu collusion entre IB et Koné pour l’opération au niveau d’Abobo, à cause de manque logistique.’’ Zacharia a fait croire qu’il allait mener une opération, mais l’argent remis a servi à l’infiltration de ses lieutenants ».

Si ces révélations de Philippe Mangou s’avèrent exactes, on peut le dire, Laurent Gbagbo s’est fait avoir à son propre jeu. Il a oublié les enseignements des années 1990 dont le plus célèbre était cette boutade : « Si on vous donne l’argent, prenez et bouffez-le ». Ce qui sous-entendait, si un leader politique vous remet de l’argent, ne refusez pas, mais ne le suivez pas. Restez fidèle à vos convictions.

A l’époque, Laurent Gbagbo était opposé au premier Président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, bâtisseur de ce pays. L’ancien Chef de l’Etat pensait pouvoir casser, à coups de billets de banque, le bloc compact qu’il avait en face de lui. La leçon ayant été bien assimilée, Koné Zacharia a pris l’argent, mais ne s’est pas détourné de son combat, celui de la restauration de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Si les révélations de Mangou s’avèrent exactes, c’est aussi l’accomplissement d’une prophétie du défunt général Guéi Robert, tué aux premières heures de l’insurrection militaro-civile par des hommes de l’ancien Président Laurent Gbagbo.

« Chaque Ivoirien a, quotidiennement, sa part du sourire moqueur des Refondateurs et, surtout, sa dose de farine. Dans les journaux, on lit, tous les jours: ‘’Gbagbo a roulé Guéi dans la farine ; Gbagbo a roulé Ado dans la farine ; Gbagbo a roulé Bédié dans la farine. Quel est donc ce Chef d’Etat qui se transforme en boulanger pour pétrir toujours la farine et pour rouler tout le monde dans cette farine ? Le pain se fait avec de la levure, sachons-le. Et ce que le Fpi ne doit pas oublier, c’est qu’un jour, cette même farine sans « levure sociale » va lui boucher les narines et la gorge, parce qu’elle sera pétrie par le peuple qui sait ce que Gbagbo ne sait pas », dixit feu Robert Guéi. Tout est donc accompli.

Source: Fraternité Matin

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest