Covid-19: situation sanitaire de plus en plus compliquée aux États-Unis

Ce mercredi le pays a établi un nouveau record de décès en 24h liés au Covid-19 avec 2 811 victimes supplémentaires. Record également battu en termes de nombre de patients hospitalisés avec plus de 100 000 personnes prises en charge. Et les mois d’hiver à venir s’annoncent sombres selon le CDC, la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique. Une situation alarmante qui ne semble pas préoccuper le secrétaire d’État américain Mike Pompeo qui compte organiser une grande fête dans les bâtiments de son ministère.

Cet hiver pourrait être le « moment le plus difficile » de l’histoire de la santé publique aux États-Unis. Voilà le terrible constat de la principale agence américaine en matière de santé publique en ce début décembre, alors que la pandémie ne cesse de gagner du terrain. Un pays qui comptabilise plus de morts quotidiens qu’au mois d’avril.

Le nombre d’hospitalisations fait également craindre une saturation des services concernés. Un chiffre qui a doublé entre début novembre et aujourd’hui. Et contrairement à la première vague, la pandémie frappe désormais l’ensemble du territoire.

« C’est terrible, parce que c’était évitable », estime le docteur Leora Horwitz, professeur agrégé de santé de la population et de médecine à l’Université de New York. Évitable car si des mesures avaient été prises comme dans le reste du monde, la situation ne serait pas aussi catastrophique.

Ce qui n’empêche pas Mike Pompeo, le secrétaire dÉtat américain d’annoncer l’organisation d’une fête pour la fin d’année. Fête à laquelle 900 personnes sont invitées. Ce qui va à l’encontre des préconisations du département d’État selon le Washington Post puisque dans un message adressé à son personnel, ce ministère appelait à organiser « des événements virtuels par opposition à des rassemblements en personne ».

Source: RFI

Pin It on Pinterest