Covid-19: le gouvernement ivoirien lance le retour de 18 760 enseignants, élèves et administrateurs dans leur zone d’étude

Le ministère ivoirien de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a lancé dimanche à Abidjan le retour de 18 760 enseignants, élèves et agents administratifs dans le zone d’étude notamment à l’intérieur du pays, à la suite de la réouverture des écoles, fermées depuis le 16 mars 2020 en raison de la Covid-19.

Cette démarche consiste à « faire partir 18 760 personnes recensées jusqu’à présent, soit 37% d’élèves, un peu plus de 57% d’enseignants et près de 6% de personnels administratifs », a indiqué Raoul Koné, directeur de cabinet adjoint au ministère de l’Éducation nationale, lors d’un point de presse gouvernemental sur la situation de la Covid-19.

La démarche, dira-t-il, a commencé ce dimanche matin avec un test qui a porté sur deux sites, notamment à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan, en attendant de mettre en route le site d’Abobo, dans le nord de la capitale économique ivoirienne à partir de lundi.

Le ministère est parti sur le principe de considérer des axes, a fait savoir M. Raoul Koné, avant d’ajouter « nous avons un axe de l’Est où nous pensons faire partir des gens qui seront dans la DREN (direction régionale) de Agbovile, Adzopé, Bongouanou, Daoukro, Abengourou, Bondoukou et de Bouna ».

L’axe de l’Est sera orienté sur la gare routière d’Abobo, a-t-il ajouté. Il a en outre évoqué l’axe centre et nord qui va concerner les personnels où les personnes qui vont à Yamoussoukro, Bouaké, Katiola, Ferké, Korhogo, Boundiali, Odienné, Minignan, Mankono et Dimbokro ; leur départ étant prévu à Ficgayo, un quartier de Yopougon.

L’axe de l’Ouest, lui, concerne les villes de Bouaflé, Sinfra, Daloa, Issia, Séguéla, Duekoué, Guiglo, Man, Danané, Touba, Tiassalé, Divo, Gagnoa et Soubré, tandis que l’axe de la côtière prend en compte les localités de Sassandra et San-Pedro. Ces deux axes sont orientés vers le stade Jessie Jackson de Yopougon.

Les différents départs partent d’Abidjan. Selon M. Raoul Koné, le ministère de l’Education a évité d’utiliser les gares habituelles afin de faire respecter scrupuleusement les mesures barrières, sous la supervision du ministère de la Santé et des forces de l’ordre.

La veille du départ, poursuivra-t-il, « nous informons individuellement via un SMS à tous ceux qui vont être concernés par le déplacement du lendemain ». Et ce, afin de conduire à bon port l’opération, les premiers départs étant prévus à 9h00 GMT.

Un autocar prend en moyenne 40 personnes. Le ministère de l’Éducation nationale envisage de faire ce convoi dans un espace d’une semaine. Concernant le paiement du transport, M. Koné n’a donné aucune précision.

Pour casser la propagation de la Covid-19, le gouvernement ivoirien a décidé de la fermeture de l’école partout dans le pays depuis le 16 mars 2020. Suite à un allègrement des mesures de restriction, les autorités ont ordonné la réouverture de l’école dès le 18 mai 2020 à l’intérieur du pays.

Toutefois, les élèves et le personnel administratif devront respecter les mesures barrières, qui imposent une distance de un mètre entre les individus et un rassemblement qui n’excède pas 200 personnes contre 50 auparavant.

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, veut à travers ces convois rattraper le déficit d’un mois et demi enregistré après la fermeture des classes. Le Grand Abidjan, lui, rouvre ses écoles le 25 mai 2020.

Source: APA

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest