Coupe des Confédérations: des demi-finales alléchantes malgré tout…

Les demi-finales de la Coupe des Confédérations offrent deux affiches entre l’Europe et l’Amérique latine : Portugal-Chili et Allemagne-Mexique. Opposition de styles, duels de stars, ces chocs ont tout pour faire remonter la cote d’une compétition en manque de popularité.

Portugal-Chili, mercredi 28 juin

Champion d’Europe en titre, le Portugal tient son rang avec cette qualification pour les demi-finales. Surpris par le Mexique lors de son premier match (2-2), les Lusitaniens ont maîtrisé la Russie, pays organisateur, avant de dérouler face à la Nouvelle Zélande (4-0). Emmené par un Cristiano Ronaldo (deux buts), élu deux fois homme du match en trois rencontres, le Portugal semble armé pour aller au bout et s’adjuger un deuxième trophée en deux ans. L’insatiable capitaine de la Seleção, vainqueur de la Ligue des champions en mai dernier avec le Real Madrid entend encore ajouter un titre à sa saison, histoire de confirmer l’option déjà prise sur le prochain Ballon d’Or France football.

En face, le Chili ne vient pas en victime expiatoire. Les tenants de la Copa America ont débarqué en Russie avec l’ambition de frapper un grand coup. La Roja sud-américaine a fait appel à tous ses cadres dont les trois stars : le gardien de Manchester City Claudio Bravo (recordman de sélections avec 113 capes), le milieu Arturo Vidal (Bayern Munich) et l’attaquant Alexis Sanchez (Arsenal). Le Chili a battu le Cameroun (2-0), tenu l’Allemagne en échec (1-1), et fait match nul contre l’Australie (1-1) dans une rencontre qu’il n’était pas obligé de gagner pour rallier les demi-finales.

Allemagne-Mexique, jeudi 29 juin

L’Allemagne est encore là. Toujours présente dans le dernier carré depuis 2006 dans les compétitions internationales auxquelles elle prend part. Et ce malgré une équipe largement remaniée avec Julian Draxler comme capitaine. Une chance pour le Mexique ? Le Tri a souvent brillé en Coupe des Confédérations avec un trophée remporté en 1999 face au Brésil de Ronaldinho, et a montré un beau visage lors du premier tour avec un nul face au Portugal (2-2) et deux victoires sur le même score, 2-1, devant la Nouvelle Zélande et la Russie. L’Allemagne, qui a été très réaliste dans ses rencontres, va faire face à une équipe qui base son jeu sur la possession et qui possède un redoutable buteur avec Chicharito. Une belle opposition en perspective.

Source: RFI

Pin It on Pinterest