Côte d’Ivoire : Prime Group, le mystérieux repreneur potentiel de Saf Cacao, n’a pas payé

Prime Group, le fonds d’investissements retenu par le liquidateur pour reprendre les actifs de Saf Cacao, n’a pas versé les 40 milliards de francs CFA nécessaires pour finaliser la transaction.

Après la liquidation de Saf Cacao, le géant ivoirien du négoce d’or brun, prononcée le 18 juillet dernier, le cabinet Fideca, chargé du dossier, a choisi l’offre de reprise de Prime Group, un mystérieux fonds d’investissements à capitaux marocains, basé à Hong Kong, avec des filiales en Malaisie, aux Émirats arabes unis, au Sénégal et en Côte d’Ivoire (depuis avril 2018).

Deux options : prolonger les délais ou reprendre le processus à zéro
Pour valider cette offre de 40 milliards de francs CFA (61 millions d’euros) de fonds de roulement et 130 milliards de FCFA au titre de la dette bancaire à payer à partir de fin 2019, le repreneur avait jusqu’au 19 octobre pour verser les 40 milliards de F CFA de fonds de roulement proposés.

Or, selon l’agence Bloomberg, il n’en a rien été : non seulement aucun paiement n’avait été effectué à cette date, mais aucun n’a suivi après les délais supplémentaires qui ont été accordés à Prime Group, affirme l’agence de presse, qui cite des sources anonymes mais « proches du dossier ».

Reste donc au cabinet Fideca à décider s’il accorde un nouveau délai au fonds d’investissement, ou s’il cherche de nouveaux repreneurs. Outre l’offre de Prime Group, le cabinet n’avait eu, selon les informations de Jeune Afrique, qu’une seule autre proposition écrite : celle d’Idex, une société proche des anciens dirigeants de Saf Cacao, portant sur un montant de 20 milliards de F CFA de fonds de roulement et de 190 milliards de FCFA pour la dette bancaire sur dix ans. Alain Guillemain, le dirigeant de Fideca, ne s’est pas exprimé.

Source: Jeune Afrique

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest