Côte d’Ivoire: le gouvernement promet « traiter avec rigueur » le trafic des armes emportées à Bouaké

Le gouvernement ivoirien a promis mercredi « de traiter avec rigueur », le trafic des armes emportées à Bouaké (Centre) au domicile du directeur de protocole du président de l’Assemblée nationale Souleymane Kamaraté dit « Soul to Soul », lors de la mutinerie, après un Conseil des ministres.

« Le gouvernement va traiter ce trafic avec rigueur, afin que ceux qui n’ont pas le droit de les porter les déposent », a indiqué le porte-parole du gouvernement Bruno Koné.

Pour M. Koné, « il n’est pas normal que des armes continuent de circuler dans les mains de celui qui n’a pas le droit de les porter ».

Le 15 mai, des militaires ont « emporté des armes de guerre qui étaient entreposées dans une villa appartenant à M. Kamaraté », à Bouaké, le fief de l’ex-rébellion, lors de la mutinerie du 12 au 16 du même mois.

Le commissaire du gouvernement , Ange Kessy, a invité les militaires ayant emporté ces armes à les « déposer » avant le 31 mai sous peine de radiation.

Souleymane Kamaraté est auditionné depuis le 26 mai par la section de recherches de la gendarmerie d’Abidjan.

Source: Alerte Info

Pin It on Pinterest