Côte d’Ivoire: la réconciliation passe par « l’arrêt des procès politiques, selon l’opposition

La plateforme politique d’opposition, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), a souhaité, mercredi, «l’arrêt de tous les procès en cours» qui serait le gage d’une réconciliation vraie.

Un ‘’message de réconciliation vraie (…) exige l’arrêt de tous les procès en cours qui ne sont que la traduction et la manifestation de la justice des vainqueurs’’, estime EDS dans son message de nouvel an transmis à APA, insistant qu’un ‘’message de réconciliation vraie exige le retour sécurisé et dans la dignité de tous nos frères et sœurs exilés sur la terre de leurs ancêtres’’.

Au chapitre des élections, cette opposition souhaite ‘’le respect des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui fait obligation à l’Etat de Côte d’Ivoire de doter notre pays d’un organe électoral , indépendant et impartial ainsi que des conditions d’ élections consensuelles, équitables ,transparentes , justes et libres, gages d’une alternance crédible, démocratique et pacifique’’.

« A l’endroit de tous les ivoiriens et ivoiriennes , au-delà de toutes nos divergences et chapelles politiques , à toutes les personnes de bonnes volonté, éprises de justice de liberté et de paix , EDS , lance un appel solennel à la mobilisation active et permanente au Rassemblement, et à l’union sacrée autour de la Cote d’Ivoire , notre patrimoine commun », conclu le texte.

La coalition Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) présidée par Armand Ouégnin, est composée de partis politiques et mouvements de la société civile, tous des ex-membres de La Majorité présidentielle (LMP) qui a porté la candidature de Laurent Gbagbo à la présidentielle 2010 .

Source: APA

Pin It on Pinterest