Côte d’Ivoire: la grogne tourne à l’échauffourée dans un lycée d’Abidjan

Une fois de plus, la situation a dégénéré dans un lycée de Côte d’Ivoire, mardi 19 décembre. Cette fois, c’est celui d’Attécoubé à Abidjan qui a connu des violences de la part d’élèves qui manifestent et menacent pour obtenir que leurs vacances soient prolongées. Les militaires de la marine nationale se sont retrouvés au milieu des échauffourées.
C’est mardi matin, selon un phénomène devenu récurrent dans plusieurs villes déjà, que certains élèves, apparemment impatients de partir en vacances, ont pénétré dans l’enceinte du lycée municipal d’Attécoubé, une commune d’Abidjan. Une action coup de poing pour entraîner de gré ou de force leurs camarades dans leur mouvement de revendication. Plutôt de force puisque, très vite, les élèves récalcitrants se sont trouvés menacés et malmenés par les fauteurs de trouble.

Le mouvement monte en puissance et en violence, et certains lycéens caillassés par leurs camarades vont se protéger en franchissant l’enceinte voisine de la marine nationale de Lokodjro. Là, selon une source militaire, les élèves meneurs auraient poursuivi leurs méfaits et un militaire aurait été lui-même blessé dans les échauffourées, ce qui a immédiatement entraîné des mesures de rétorsion.

Les militaires de la marine nationale se mettent à leur tour à poursuivre les assaillants dans le lycée. De débordement en débordement, des coups de feu de sommation sont tirés par des militaires dans l’enceinte du lycée, finissant de semer une belle panique avant que la situation ne revienne au calme.

Contactés par RFI, ni le ministère de l’Education, ni le proviseur du lycée n’ont souhaité faire de commentaire.

Source: RFI

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest