Cinq actions pour limiter le réchauffement planétaire

«  »Agissez maintenant, ou vous risquez une crise majeure ! »

C’est la mise en garde des plus grands climatologues du monde contre la hausse des températures mondiales.

Les recherches du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’ONU montrent que la planète pourrait dépasser le seuil crucial de 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels, en seulement 12 ans.

Cela accélérera le risque de conditions météorologiques extrêmes comme la sécheresse extrême, les incendies de forêt, les inondations et causera des pénuries alimentaires pour des centaines de millions de personnes.

Pour éviter de franchir ce seuil, le monde a besoin de « changements rapides, profonds et sans précédent dans tous les aspects de la société ».

Mais que pouvez-vous faire pour aider ?
Selon Aromar Revi, principal auteur coordonnateur du rapport, « il y a beaucoup d’actions de bon sens ».

« Les citoyens et les consommateurs seront parmi les acteurs les plus importants pour accélérer et intensifier l’action climatique afin de permettre une transition à 1,5C. »

Voici quelques-uns des changements quotidiens que vous pouvez apporter dès maintenant.

 

1. Utiliser les transports publics

Marcher, faire du vélo ou utiliser les transports en commun, plutôt que d’utiliser une voiture, réduira les émissions de carbone et vous gardera en forme.

Debra Roberts, qui copréside le GIEC, a déclaré :  » Nous pouvons choisir la manière dont nous nous déplaçons dans les villes et si nous n’avons pas accès aux transports publics, assurez-vous d’élire des politiciens qui proposent des options en matière de transports publics.

Si c’est absolument nécessaire, utilisez un véhicule électrique et choisissez un train plutôt qu’un avion pour vos déplacements.

Faites un pas de plus en annulant votre voyage d’affaires et en utilisant la visioconférence à la place.

 

2. Economiser de l’énergie

Utilisez une corde à linge au lieu d’un sèche-linge pour éviter de brûler des combustibles fossiles pour produire de l’électricité.

Utilisez des températures plus élevées pour le refroidissement et des températures plus basses pour le chauffage.

Isoler votre toit pour prévenir les pertes de chaleur durant l’hiver.

Éteignez et débranchez les appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Ces changements peuvent sembler mineurs, mais ce sont des moyens très efficaces d’économie d’énergie.

Et la prochaine fois que vous achetez un appareil électronique, assurez-vous qu’il est éconergétique. (Conseil : Recherchez l’étiquette Energy Star).

Vous pouvez également choisir d’adopter une source d’énergie renouvelable pour certains de vos besoins, comme un chauffe-eau solaire.

 

3. Réduisez votre consommation de viande ou, mieux encore, devenez végétalien.

La production de viande rouge émet beaucoup plus de gaz à effet de serre que la production de viande de poulet, de fruits, de légumes et de céréales.

Lors du sommet de Paris sur le climat, 119 pays se sont engagés à réduire les émissions agricoles.

Toutefois, rien n’indiquait comment ils s’y prendraient.

Mais vous pouvez aider.

Réduisez votre consommation de viande et consommez plus de légumes et de fruits à la place.

Si cela vous semble trop difficile, pensez à passer une journée sans viande chaque semaine.

Cela vaut également la peine de réduire votre consommation de produits laitiers, car elle se fait au prix d’émissions de gaz à effet de serre élevées pendant la production et le transport.

Choisissez plutôt d’acheter plus d’aliments de saison d’origine locale (et jetez-en moins !).

 

4. Réduire et réutiliser… l’eau

On nous a parlé à maintes reprises des avantages du recyclage.

Mais le transport et le traitement des matériaux à recycler est un processus à forte intensité de carbone.

Il consomme encore moins d’énergie que la fabrication du produit à partir de zéro, mais la réduction et la réutilisation des produits peuvent aider à minimiser les dommages.

Il en va de même pour l’eau.

« Nous devons conserver et recycler l’eau tout en essayant de collecter l’eau de pluie », selon Aromar Revi.

 

5. Informer et éduquer les autres

Passez le mot sur le changement climatique et éduquez les gens.

Réunissez-vous avec d’autres pour établir une vie communautaire durable.

Établir des « réseaux partagés » qui peuvent aider à mettre en commun des ressources comme les tondeuses à gazon ou les outils de jardinage et à atteindre un niveau de vie plus vert.

« Tous ces changements, pratiqués chaque jour par des milliards de personnes, permettront un développement durable qui n’aura pratiquement aucun impact sur leur bien-être », déclare Aromar Revi.

Source: BBC Afrique

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest