Chine: quand l’empire du Milieu opère sa révolution des toilettes publiques

La Chine a connu la révolution communiste de 1949, le «grand bond en avant» ou encore la révolution culturelle. Désormais, elle se lance dans une toute autre révolution, celle des WC publics. Depuis 2015, les lieux d’aisance font peau neuve en ville. Une campagne prise très au sérieux par les autorités.

La délicate mission est presque accomplie, nous signale le Bureau national du tourisme. Pour être précis, à ce jour, 52 485 toilettes publiques ont été rénovées ou fraîchement installées. L’objectif lancé en 2015 a été atteint à 93 %. Il s’agit d’une cause nationale, car l’image de la Chine en dépend.

Des toilettes de luxe avec wifi et tutti quanti

Le budget est conséquent, avec plus d’un milliard d’euros alloués à cette révolution des cabinets menée sans relâche. L’affaire est couronnée de succès, soulignent les professionnels du tourisme, chiffres à l’appui : 80 % des touristes trouvent désormais satisfaisants les petits coins publics.

Quelques régions chinoises sortent même du lot avec des WC de luxe ! A Yangzhou et Guilin, deux hauts lieux du tourisme, les autorités se vantent d’avoir installé des WC « 5 étoiles ». Difficile pour autant de connaître les critères qui font d’un simple urinoir une toilette haut de gamme.

Sur Internet, des photos montrent des latrines toutes en verre, avec une belle vue sur la forêt ou équipées d’un écran plat pour regarder la télévision. D’autres profitent d’une connexion internet gratuite ou de distributeurs automatiques de billets.

Il reste beaucoup de travail à l’échelle du pays

Gare cependant aux usagers qui feraient preuve de comportements peu civilisés. Tout malfaiteur contrevenant risque une amende. A Pékin par exemple, dans les urinoirs du Temple du Ciel, on teste actuellement un système de reconnaissance faciale. Une innovation technique qui doit empêcher le vol du papier hygiénique.

Les visiteurs doivent défiler, sans chapeau ni lunettes de soleil, devant un appareil qui scanne leur visage, avant de délivrer 60 cm de papier. Et si l’on ose se présenter deux fois en moins de neuf minutes, l’appareil se bloque. Le résultat est prometteur : au lieu des 43 rouleaux de papier WC par jour, le Temple du Ciel a réduit sa consommation à 10 rouleaux.

Dans un pays comme la Chine – 1,4 milliard d’habitants -, 50 000 nouvelles toilettes ne sont toutefois qu’une goutte d’eau dans l’océan. Le chantier reste énorme : aujourd’hui, surtout à la campagne, les toilettes sont tout sauf sophistiquées. Bien souvent, il ne s’agit que de fosses sans porte ni murs de séparation, reliées les unes aux autres par une rigole commune.

Source: RFI

Pin It on Pinterest