Chine: après les inondations, le pompage de l’eau a démarré

Après les inondations qui ont causé la mort d’au moins 51 personnes, l’heure est à la remise en état à Zhengzhou. La capitale de la province du Henan au centre du pays est parmi les plus affectée.

Cinq gros tuyaux plongés dans un tunnel, trois camions pompes. En quelques minutes le carrefour surplombant la voie express Jingguang à l’est de Zhengzhou se retrouve inondé. Devant les cascades artificielles éclairées par les projecteurs, les voitures semblent hésiter. Les badauds, eux, ont ressorti les bottes en caoutchouc.

Comme cette grand-mère, la plupart vivent depuis trois jours sans eau courante, sans électricité et sans internet, et ne se sont pas encore remis des grandes pluies de mardi. « On avait de l’eau jusqu’aux genoux ici. Toutes les voitures et quatre bus se sont retrouvés immergés. On a eu très peur. La pluie était tellement forte qu’en dix minutes le tunnel a été rempli d’eau. Et vous voyez, dans notre complexe, l’électricité vient de revenir », raconte-t-elle.

« Ils enlèvent l’eau, on va voir »
Avec le retour de l’électricité, les feux tricolores donnent aux trottoirs et à la chaussée encore couverts de boue un aspect presque lunaire. Penchée au-dessus des tuyaux, une voisine du quartier ne cache pas son inquiétude : « Des gens sont peut-être morts là-dessous. Des gens coincés dans leur voiture. Ils enlèvent l’eau, on va voir. »

Le dernier bilan diffusé par les autorités locales fait état de 51 morts dans les inondations de la capitale du Henan. Huit personnes sont toujours portées disparues sur 10 millions d’habitants, d’où les spéculations. Il n’y a pas eu de cas de disparition signalé dans les environs affirment d’autres résidents.

Solidarité des provinces voisines
Alors qu’un convoi de dépanneuses vient juste de franchir le carrefour, de nombreuses plaques d’immatriculations d’autres provinces défilent. « Hubei, Shanxi, Shandong, Hunan et Shannxi, comme pour le virus à Wuhan, l’aide est venue de partout, toutes les provinces voisines sont venues nous soutenir », explique un retraité.

Et cette solidarité s’est également manifestée sur les réseaux sociaux, avec une armée de bénévoles, notamment parmi les plus jeunes, qui ont tendu la main aux sinistrés.

Source: RFI

Pin It on Pinterest