Californie : des coulées de boue dévastatrices font 15 morts

Après une série d’incendies dramatiques, la Californie est désormais confrontée à des torrents de boues causés par de violents orages.

Le bilan s’alourdit. Quinze personnes sont décédées dans des coulées de boue dévastatrices en Californie à la suite d’orages violents, a indiqué mercredi 10 janvier la police. De fortes pluies ont entraîné des glissements de terrain dans les zones qui avaient été dévastées le mois dernier par le Thomas Fire, le pire incendie jamais enregistré en Californie, aux alentours de la bourgade cossue de Santa Barbara. Au moins 25 personnes ont été blessées, ont précisé les autorités. Les pompiers et les gardes-côtes ont été en mesure d’évacuer par avion une cinquantaine de résidents et de porter secours à des dizaines d’autres.

Après le cauchemar des incendies, les résidents de la région de Santa Barbara, l’une des plus belles de Californie, affrontaient une autre calamité climatique : l’eau et les torrents de boue. Sur les collines boisées rasées par le feu du Thomas Fire, plus aucune végétation ne retenait la terre et elle dévalait sur des centaines de mètres, entraînée par les chutes de pluie et aplatissant tout sur son passage. Des crues sur les rivières avoisinantes sont montées sur les rives, charriant de la boue et des rochers qui ont éventré des maisons.

Le bureau du shérif Bill Brown a tweeté des photos montrant des habitations complètement affaissées sur elles-mêmes. À Montecito, une petite ville de 9 000 habitants prisée des célébrités et connue pour ses opulentes demeures, la boue avait envahi les rues et des voitures dont les fenêtres étaient restées entrouvertes, entraînant d’énormes rocs qui ont heurté des voitures, des maisons. Des portions d’autoroutes étaient fermées pour encore plusieurs jours, les rues de Montecito étaient emplies de boue. Le trafic ferroviaire aussi était perturbé à cause de voies recouvertes de terre.

« Champ de bataille »
« On dirait un champ de bataille de la Première Guerre mondiale », a commenté le shérif de Santa Barbara, Bill Brown, cité dans le Los Angeles Times. « Nous essayons d’identifier les personnes qui pourraient être coincées et isolées dans des zones où nous n’avons pas pu accéder complètement », a-t-il ajouté sur la chaîne CBS. L’homme dit n’avoir aucune idée du nombre de personnes qui pourraient se trouver dans cette situation, notant que certaines avaient ignoré les ordres d’évacuation. « La plupart des gens sont choqués de l’étendue des dégâts et de l’impact massif dans la zone. Nous savions que ça allait arriver, mais on ne peut s’empêcher d’être surpris par l’intensité de l’orage et les conséquences des glissements de terrain et de l’eau qui a déferlé de collines », a-t-il conclu.

Selon le National Weather Service, les chutes de pluie ont atteint 13 centimètres dans le comté de Ventura, qui avait été lui aussi fortement touché par le Thomas Fire le mois dernier. Un ordre d’évacuation a été émis pour une partie de la ville de Burbank, en banlieue de Los Angeles et là où se trouvent les studios Disney. Ces deux derniers jours, la pluie et la boue ont traîné des voitures hors des allées où elles étaient garées, les faisant descendre sur les routes. « Il y a beaucoup de maisons, peut-être 40 à 45, affectées et quelques-unes endommagées », a déclaré le chef de bataillon des pompiers de Burbank, John Owings, à la chaîne locale KCAL9. À l’aéroport de Los Angeles, les inondations ont entraîné la fermeture de la zone des douanes au terminal 2.

Source: Le Point

Pin It on Pinterest