Brexit: des grands patrons britanniques réclament un nouveau vote

Au Royaume-Uni, 70 chefs d’entreprise ont lancé un appel à un second référendum sur le Brexit, dans une tribune publiée dans le Sunday Times.

C’est un pavé dans la mare qu’ont lancé plus de 70 poids lourds du monde économique et financier. Figurent parmi les signataires : James Daunt, le patron des librairies Waterstones ; Martha Lane Fox, la cofondatrice du site de voyage lastminute.com ; ainsi qu’un ancien président de la chaîne de magasins Marks & Spencer.

Dans leur tribune, ces chefs d’entreprises ne font pas référence explicitement à un second référendum ; ils évoquent un vote final sur l’accord qui sera négocié à Bruxelles. Et annoncent le lancement de leur campagne « Business for a people’s vote ». « L’incertitude de ces deux dernières années a déjà mené à une baisse des investissements, ce qui rend le pays plus pauvre », affirment-ils. Ils accusent la Première ministre Theresa May de pousser le Royaume-Uni vers un Brexit dur et destructeur.

Cette tribune constitue un changement de ton significatif. Jusqu’à présent, les entreprises du pays avaient plutôt joué la prudence sur le Brexit, sujet jugé trop politique et sensible. Quelques-unes ont averti des potentielles répercussions d’un Brexit dur. Mais le CBI (Confédération de l’industrie britannique), l’équivalent du Medef français, a toujours refusé de s’exprimer sur la possibilité d’un second référendum.

Source: RFI

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest