Brésil: par manque de moyens, la réalisation de passeports est suspendue

C’est une première au Brésil : la police fédérale a annoncé qu’elle n’était plus en mesure de fabriquer des passeports par manque de budget. Selon un communiqué de la police fédérale, ses services auraient alerté en vain le gouvernement sur des caisses vides depuis un an. L’annonce, au début perçue comme un reflet de la crise, est surtout la conséquence des coupes budgétaires mises en place par le gouvernement Temer.

103 millions de reals, près de 35 millions d’euros, voilà le budget qui manque à la police fédérale pour reprendre la réalisation des passeports pour les Brésiliens. A quelques jours des vacances d’hiver au Brésil, l’annonce a provoqué la panique dans les bureaux de la police, pris d’assaut mercredi par les futurs touristes.

C’est la politique d’austérité du gouvernement fédéral qui est en cause et non une vengeance du président Temer contre la police qui a enquêté le mois dernier sur son cas et les affaires de corruption. Les coupes budgétaires ont eu lieu dans tous les ministères y compris dans celui de la Justice dont dépend la police fédérale.

Dans la soirée, le gouvernement a envoyé au Congrès une demande de rallonge du budget urgente pour la police. Le vote qui doit avoir lieu cette semaine devrait permettre la reprise de la confection des passeports. Mais les autres services de la police, dont les enquêtes sur la corruption, devront aussi faire des économies comme le reste des services publics.

Source: RFI

Pin It on Pinterest