Autriche: le ministre turc de l’Economie interdit de visite

L’Autriche interdit la visite du ministre turc de l’Economie prévue les jours prochains. Nihat Zeybekci devait participer à un rassemblement organisé pour la date anniversaire du putsch manqué d’Istanbul le 15 juillet 2016. Il ne s’agit pas d’une visite officielle et l’apparition du ministre au rassemblement pourrait être un danger pour l’ordre public, a justifié le gouvernement autrichien. Les tensions sont de plus en plus grandes entre Ankara et les pays de l’Union européenne.

L’Autriche n’est pas la seule à être en froid diplomatique avec le régime de Recep Tayyip Erdogan. Aux Pays-Bas, où la communauté turque organise aussi un rassemblement pour l’anniversaire du putsch manqué, le gouvernement a jugé vendredi 7 juillet que la visite du vice-Premier ministre turc n’était pas souhaitable.

Déjà en mars dernier, au moment du référendum turc sur le renforcement des pouvoirs de M. Erdogan, la ministre de la Famille avait été expulsée de Rotterdam, et des heurts avaient ensuite éclaté.

La semaine dernière, le président turc n’a pas été autorisé à s’adresser à la communauté turque d’Allemagne en marge du G20, à Hambourg et a accusé Berlin de « suicide politique ». La crise diplomatique est particulièrement aigüe entre les deux pays, suite à la querelle concernant la base d’Incirlik. Dimanche, Berlin a commencé à retirer ses quelque 260 soldats de cette base de l’Otan après que la Turquie eût refusé à des députés allemands de leur rendre visite.

La répression implacable du régime de Recep Tayyip Erdogan depuis le putch manqué inquiète Bruxelles et en particulier les pays où la communauté turque est nombreuse. Plus de 50 000 personnes ont été arrêtées en Turquie en un an, et 100 000 ont été limogées ou suspendues de leurs fonctions.

Source: RFI

Pin It on Pinterest