Assistants d’eurodéputés: la justice saisit 2 millions d’euros au RN

Deux millions d’euros en moins pour le Rassemblement national, l’ancien FN. La justice française a décidé de saisir ces fonds dans le cadre de l’affaire des emplois présumés fictifs d’assistants d’eurodéputés, a-t-on appris ce dimanche 8 juillet. De l’argent qui devait être versé ce lundi sur les comptes du RN au titre de l’aide publique au financement des partis et sur lequel la formation de Marine Le Pen comptait.

« C’est désormais l’avenir du parti qui est menacé, a mis en garde la dirigeante d’extrême droite. Il sera mort d’ici 2 mois ». Pour Marine Le Pen, il s’agit ni plus ni moins que d’un « assassinat politique ». Cette dotation publique liée aux résultats des législatives est vitale pour le parti qui n’arrive pas obtenir de prêts auprès des banques, explique la présidente du Rassemblement national dans une lettre ouverte relayée sur son compte Twitter.

Sans cet argent, impossible de payer les salaires des permanents ou le loyer du siège à partir de la fin août. Et dans l’immédiat le RN doit cesser toute activité politique, car il ne peut plus les financer, précise encore Marine Le Pen qui estime que la présomption d’innocence a été bafouée. Elle va faire appel de cette décision. Un appel qui n’est pas suspensif.

Les juges français ont confisqué cette somme le temps de l’enquête. Ils soupçonnent l’ancien Front national d’avoir mis en place un système bien huilé d’emplois fictifs afin de détourner des fonds européens. D’après le Parlement de Strasbourg, le préjudice total est d’environ 7 millions d’euros.

Marine Le Pen en appelle désormais à la générosité des Français. Un site internet a été mis en place pour recueillir des dons.

Source: RFI

Pin It on Pinterest