Akinwumi Adesina: ‘’La transformation du cacao permettra au pays de gagner de l’argent’’

À la veille de l’ouverture ce lundi 22 mai, des Assemblées annuelles 2017 de la Banque africaine de développement (Bad) qui s’achèvent le 26 mai, le vice-Président Daniel Kablan Duncan, a reçu en audience le 21 mai, le président de l’institution, Akinwumi Adesina. Celui-ci était accompagné de son épouse et de quelques collaborateurs.

L’audience a eu lieu à Courtyard Marriott, dans la ville d’Ahmedabad, dans l’État de Gujarat, où le numéro deux ivoirien a pris ses quartiers depuis samedi.

Avant ces réunions très importantes pour la vie de l’institution, Akinwumi Adesina a estimé qu’il était important de rendre une visite de courtoisie au chef de la délégation ivoirienne pour son soutien en parcourant cette longue distance (10 heures de vol). Sans oublier, faut-il le rappeler, que la Côte d’Ivoire abrite le siège de la Bad.

Évidemment, ce fut l’occasion d’évoquer les sujets économiques qui préoccupent aussi bien la Côte d’Ivoire que l’institution au regard du thème choisi pour les Assemblées annuelles 2017. À savoir, «Transformer l’agriculture pour la création de richesse en Afrique ».

Le président de la Bad s’est fait l’écho des ambitions du Chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara et de son de gouvernement. « La Côte d’Ivoire joue un rôle important en ce qui concerne la thématique de cette réunion annuelle, portant sur la transformation du secteur agricole pour qu’il devienne créateur de richesse. Comme vous le savez, la Côte d’Ivoire est le premier producteur de cacao dans le monde et je sais que le prix du cacao a baissé. À cet effet, il faut la transformation de ce secteur pour que la Côte d’Ivoire et tous les autres pays qui produisent du cacao puissent gagner de l’argent », a déclaré le président de la Bad à sa sortie d’audience.

En effet, depuis le début de l’année, les cours mondiaux du cacao ont connu une chute énorme de 40% sur le marché mondial, créant un manque à gagner pour les producteurs et le budget de l’État.

Outre cette question, Akinwumi Adesina a ajouté avoir évoqué celle de « la transformation du secteur agricole en général. Notamment, le financement, le développement de l’infrastructure dans ce secteur et la création des emplois pour les jeunes ».

Aussi a-t-il exprimé sa gratitude au vice-Président Kablan Duncan qu’il considère comme « un ami de la Bad » et qui était entouré, pour l’occasion, de la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, par ailleurs administrateur pour la Côte d’Ivoire à la Bad ainsi que l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Inde, SEM. Sainy Tiémélé.

Akinwumi Adesina n’a pas oublié le Président Alassane Ouattara, que représente Kablan Duncan, et qu’il considère comme « un grand frère » qui lui prodigue souvent des conseils.

L’Inde, un pays important pour l’Afrique

Le patron de la Bad n’a pas manqué aussi d’exprimer sa reconnaissance au pays hôte des Assemblées annuelles, l’Inde, pour « l’organisation parfaite » avant la lettre. « Nous sommes également très satisfaits et reconnaissants au Premier ministre, Narendra Modi, qui accepté de présider la cérémonie d’ouverture de la réunion annuelle ». D’ailleurs, il s’est félicité du développement du partenariat entre l’Inde et la Bad mais aussi avec le continent.

« L’Inde joue un rôle très important pour l’Afrique. Les interactions dans le domaine du commerce entre l’Inde et l’Afrique sont très importantes. En 2006, les échanges n’étaient qu’à 11,7 milliards de dollars et en 2016, ils ont augmenté pour atteindre 56,9 milliards de dollars. Et nous attendons que cela atteigne 100 milliards de dollars d’ici deux ans. C’est dire combien ce pays est très important. Par ailleurs, les investissements étrangers en provenance de l’Inde ont augmenté, et depuis 1996, ils ont cru jusqu’à 54 milliards de dollars. C’est dire que l’Inde est un pays très important pour nous; et nous sommes très fiers d’être ici, avec eux », a affirmé le président de la Bad.

Les Assemblées annuelles débuteront à 10h, heure locale (+ 5h par rapport au temps universel), par le lancement de « Perspectives économiques africaines 2017 », au Seminar Hall 4. Interviendront Abebe Shimeles (Bad), Dr Abdalla Hamdoc (Cea), Mario Pezzin (Ocde) et Abdoulaye Mar Dieye (Pnud). Cette présentation sera suivie de la conférence de presse d’ouverture à 11h30 du président de l’institution bancaire.

Avant l’audience, le vice-Président Kablan Duncan a effectué une visite du lieu de la conférence et des sites historiques et touristiques comme le Musée Mahatma Mandir, à Gandhinagar. C’est d’ailleurs cette ville, Gandhinagar, qui est la capitale de l’État de Gujarat, qui accueille les Assemblées annuelles 2017 de la Bad. Même si la proximité d’Ahmedabab et son développement économique prodigieux ont ravi la vedette à la cité natale de Mohandas Karamchand Ghandhi dit Mahatma Gandhi pour sa fertilité d’esprit et sa grande sagesse.

Source: Fraternité Matin

Pin It on Pinterest