Âgée de 115 ans, la Française Sœur André est la doyenne des Européens

Née en 1904, Sœur André a reçu une lettre signée du Pape François 1er accompagnée d’un chapelet béni pour ses 115 ans.
Depuis la disparition en juin dernier de l’Italienne Maria Giuseppa Robucci-Nargiso, qui était alors âgée de 116 ans et 90 jours, le titre de « doyenne des Européens » est revenu à Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, une Gardoise de 115 ans actuellement locataire de la résidence Sainte-Catherine Labouré à Toulon.

« Tout ça me dépasse un peu »
Comme le rapporte Le Parisien qui a été à la rencontre de la centenaire, cette dernière, née à Alès dans le Gard en 1904, a vu son existence rythmée par la religion. Elle a été gouvernante puis employée dans un hôpital avant de définitivement rentrer dans les rangs des Sœurs de la compagnie des Filles de la charité et de changer de prénom.

« Tout ça me dépasse un peu. […] Je ne me déplace plus qu’en fauteuil roulant et je ne vois quasiment plus. Mon bonheur quotidien, c’est de pouvoir encore prier », détaille-t-elle, toujours au quotidien francilien.

La doyenne de l’humanité est Japonaise
Faite citoyenne d’honneur par la ville de Toulon, Sœur André a gardé un lien fort avec un homme de 90 ans dont elle s’occupait lorsqu’elle était gouvernante à 25 ans. Et pour célébrer son dernier anniversaire, cette dernière, très pieuse, a eu la joie de recevoir, directement du Vatican, une lettre signée du Pape François 1er accompagnée d’un chapelet béni.

Si le titre de doyenne européenne lui appartient bien, ce n’est en revanche pas le cas du record mondial, encore détenu par la Japonaise Kane Tanaka, née en 1903 et aujourd’hui âgée de 116 ans. Elle succédait elle-même à Chiyo Miyako, ancienne doyenne de l’humanité, morte en juillet 2018 à l’âge canonique de 117 ans.

Source: BFMTV

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest