Afrique du Sud: une nouvelle candidate à la présidence de l’ANC

Une nouvelle candidate à la présidence de l’ANC s’est déclarée. Il s’agit de Lindiwe Sisulu, la ministre du Logement. Jusque là, la seule femme en lice était Nkosazana Dlamini Zuma, l’ex-épouse de Jacob Zuma, et ancienne présidente de la commission de l’Union africaine. Candidate encore non déclarée, c’est elle qui a les faveurs du clan Zuma, qui a toujours déclaré que l’Afrique du Sud « est prête pour avoir une femme présidente ».

Depuis des mois, la ligue des femmes de l’ANC déclare ouvertement que c’est une femme qui doit prendre la suite de Jacob Zuma. Jusqu’à présent, seule l’ancienne présidente de l’Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma semblait pouvoir remplir ce rôle.

Mais une nouvelle candidature féminine vient brouiller les cartes. La ministre du Logement Lindiwe Sisulu vient d’entrer à son tour en campagne, avec justement le soutien de certaines factions de la ligue des femmes de l’ANC.

Lindiwe Sisulu a lancé son manifeste de campagne ce week-end à Soweto, sur la place qui porte le nom de son père, Walter Sisulu, une grande figure de l’ANC et de la lutte contre l’apartheid.

Lindiwe Sisulu a appelé le parti majoritaire à retrouver « ses valeurs », à se réunir et à se réinventer. « Sauver l’ANC, c’est sauver l’Afrique du Sud » a-t-elle notamment lancé à Soweto.

Ce début de campagne très offensif a néanmoins été terni par une polémique. Puisque l’opposition accuse Lindiwe Sisulu d’avoir utilisé des fonds de son ministère pour acheter des cadeaux à certains collaborateurs.

Source: RFI

Pin It on Pinterest