Adama Koné plaide pour un accroissement des ressources allouées à la Côte d’Ivoire par l’UE

Le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Adama Koné a plaidé, jeudi à Abidjan, pour un accroissement de l’appui de l’Union européenne (UE) en faveur de la Côte d’Ivoire se référant au taux élevé d’étrangers dans le pays (26%).

« Il est important que des ressources plus importantes soient allouées à la Côte d’Ivoire comme dans tous les pays qui reçoivent sur leur sol beaucoup de populations étrangères», a plaidé M. Koné qui s’exprimait au cours du lancement à Abidjan, de deux nouveaux projets financés par l’UE.

Poursuivant, il a souligné que parmi les défis qui se présentent à la Côte d’Ivoire, figure en bonne place, sa capacité à utiliser de «façon efficiente» l’appui des partenaires internationaux. A hauteur de plus de 48 milliards de FCFA, les projets « Energos 2 et Lianes 2», respectivement dévolus à l’appui de l’union européenne à la Côte d’ivoire dans les secteurs de l’énergie et de la Société civile, ont été conclus entre la partie ivoirienne et l’institution européenne.

La conférence sur le bilan et les perspectives de la coopération entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire a été l’un des temps forts de cette première journée dédiée à la coopération Europe et la Côte d’Ivoire. MM. Bamba Semon et N’Zi Aka Hervé, respectivement coordinateur de projets et responsable du département infrastructures et développement urbain à l’Union européenne, ont successivement passé en revue les domaines de coopération au bénéfice de la Côte d’Ivoire.

L’on retiendra entre autres, le projet pro-forme dédié à l’appui à la formation professionnelle, le projet d’appui à la redynamisation du secteur de santé ivoirien, le projet de préservation du réseau routier de la Côte d’Ivoire, le programme d’appui de renforcement des capacités des organisations de la société civile…

« Au niveau de l’appui à la formation professionnelle, nous suivons le taux d’insertion des jeunes et le budget d’accompagnement des centres de formation…. L’union européenne est le plus gros bailleur de fonds pour les organisations de la société civile ivoirienne», ont souligné les conférenciers.

L’animation de panels sur les projets de l’institution en Côte d’Ivoire et l’ouverture de plusieurs stands abritant des structures travaillant dans divers secteurs de ladite coopération sont entre autres, activités qui meubleront ces deux journées consacrées à la coopération- Europe-Côte d’Ivoire dont l’apothéose est prévue vendredi.

Source: APA

Pin It on Pinterest