A la BBC, les vedettes féminines réclament la fin des inégalités de salaires

Au Royaume-Uni, la publication des plus hauts salaires de la BBC continue à semer la zizanie au sein de la corporation. Face à l’écart de salaire flagrant entre hommes et femmes, les vedettes féminines du groupe audiovisuel appellent désormais la direction à rectifier dès maintenant la situation.

Depuis quelques jours, on sent comme un froid entre collègues face aux caméras ou derrière les micros de la BBC. En cause, la révélation par le service public audiovisuel des salaires annuels de ses dirigeants et présentateurs vedettes. On y découvre que l’animateur de la matinale sur BBC Radio 2 Chris Evans arrive en tête. Avec 2,2 millions de livres (2,48 millions d’euros), il gagne presque cinq fois de plus que la femme la mieux payée du groupe, Claudia Winkleman, présentatrice d’un concours de couture sur BBC Two et présentatrice de l’équivalent britannique de Danse avec les stars.

En tout, 96 employés, des hommes pour les deux tiers, gagnent plus de 169 000 euros par an, soit 14 000 euros par mois, et la majeure partie des hommes gagnent plus que les femmes à travail égal, indique notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix.

Furieuses, mais pas étonnées, une quarantaine de présentatrices et employées stars de la chaîne publique ont adressé une lettre ouverte au directeur Tony Hall. « Vous avez dit que la question de l’écart des salaires entre sexes serait réglée d’ici 2020, mais la BBC est au courant depuis des années de la disparité des salaires. Nous vous appelons toutes à agir sans attendre », écrivent-elles.

Le PDG de la BBC a reconnu qu’il fallait faire davantage tout en soulignant que si l’écart hommes-femmes était de 10 % en moyenne au sein du groupe, cet écart passait à 18 % au niveau national. Le leader de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn est allé dans le même sens en rappelant que la discrimination salariale restait un grave problème au Royaume-Uni et qu’il fallait faire plus pour l’abolir dans le secteur public comme dans le privé.

Source: RFI

Pin It on Pinterest